Extra-Ordinaire

De son propre aveu, Teodros ne sait plus « quoi écrire » sur le confinement dans son cahier de la pandémie. Bon.

Ce qui était assez extraordinaire — au premier sens du terme: qui sort de l’ordinaire –, à savoir le confinement, la distanciation sociale, etc., est devenu du quotidien sans suffisamment d’intérêt pour justifier de tenir un journal au-delà de 15 jours. Cela tient probablement à la limitation des activités d’une part — mais alors, Anne Franck n’aurait pas écrit son journal non plus au-delà de 15 jours ?!? — et à la continuité pédagogique en ligne qui maintient les enfants, au maximum, dans un quotidien très semblable à l' »avant », avec des devoirs, des leçons à réviser, des exercices à rendre en temps et en heure.

Cela tient probablement aussi à un tempérament — ou bien à une génération — qui ne s’inscrit pas dans la durée pour quoi que ce soit, qui a l’habitude de et pratique l’instantanéité.

En tout cas, cela me rappelle certains moments pendant le tour du monde où il nous fallait faire un effort intellectuel pour que nous nous rendions compte de la chance que nous avions de faire ce voyage, pour que nous prenions la mesure des endroits exceptionnels que nous visitions et des moments exceptionnels que nous vivions. Ce qui n’empêche pas qu’une grosse partie des journées était très ordinaire, avec des repas à préparer, des lessives à faire, à étendre et à plier, toutes choses « pas drôles » qui ressemblaient furieusement à ce que nous faisions à la maison.

Mais, me disaient mes copines outrées, « tu prépares le repas à Jérusalem ou bien dans un kibboutz de la région de Nazareth, tu fais ta lessive au Pérou, tu expliques les fractions sur une plage du Chili, en face de la Cordillère des Andes, et tu parles de biodiversité aux Galapagos ! » Pas faux. Il y a eu bien des jours où cela semblait plus exotique et extra-ordinaire vu d’ailleurs que de là où nous nous trouvions.

C’est quoi l’extra-ordinaire, en fait ? Comment on peut s’installer dans un extra-ordinaire constant sans qu’il ne commence à s’inscrire dans l’ordinaire ? Et comment faire de notre quotidien, quelque fois très ordinaire, un extra-ordinaire qui nous enchante et nous fasse vivre chaque instant avec la joie de la découverte ?

Je n’ai que des questions, évidemment, quelques expériences — de couple entre autres — qui m’amènent à des pistes de réflexion mais suis curieuse de connaître votre avis, à vous qui nous lisez.

Allez zou, un commentaire !

2 commentaires sur “Extra-Ordinaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s