Confinement en Turquie

Une amie m’appelle hier et me raconte comment elle s’organise pour occuper ses collaborateurs pendant le confinement, et comment elle-même profite de ce temps précieux pour apprendre des choses nouvelles, suivre des MOOCs, etc. Un autre ami m’explique comment il prend de l’avance pour « après », quand tout reviendra à la normale. Alors, oui, faire autrement, revisiter les façons de travailler, repenser leur rapport à leur activité, tout ça leur parle parce que ce sont des gens intelligents et adaptables.

Et si ça durait plus de quelques semaines ? Plus de quelques mois ? Plus de quelques années ? Si il fallait envisager de mettre des enfants au monde en confinement, les élever sans qu’ils n’aient rien connu d’autre, et fassent leur vie d’adulte en tenant le confinement comme une donnée constante ?

Cela me fait penser aux villes souterraines visitées en Cappadoce (Turquie) pendant notre tour du monde l’année dernière: des communautés de chrétiens persécutés « à la surface » avaient créé des cités souterraines assez impressionnantes de par leur taille, leur organisation, leur capacité de se clore comme des huîtres à la moindre alerte, etc. A visiter en quelques minutes, c’est très angoissant: il y règne une drôle d’atmosphère, c’est bas de plafond, très peu éclairé. Dans d’autres endroits, des communautés sont allées se réfugier sur des falaises qu’elles ont creusées en habitations, lieux de vie commune et lieux de culte.

On a su et pu faire, donc. Pas de raison qu’on n’y arrive pas non plus maintenant si besoin est. Enfin, si le besoin est reconnu et accepté. A suivre.

Un commentaire sur “Confinement en Turquie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s