Le Fantastique en Inde

Récemment, Teodros a travaillé sur le Fantastique, dans le cadre de ses cours avec le CNED: en français, où il a étudié une œuvre fantastique : « A la croisée des mondes : le royaume du nord  » de Philip Pullman (qu’il adore !) ; et en arts plastiques, où il a étudié les peintres surréalistes et l’irruption du Fantastique dans le monde réel: on lui demande d’ailleurs pour la prochaine évaluation d’arts plastiques, de représenter Ganesh et Shiva installés dans un restaurant sous les yeux médusés des autres clients. Or, lors de notre expérience en Inde, à certaines occasions, c’est Teodros qui médusait les clients des restaurants où nous rentrions: l’élément fantastique, c’était nous, pas l’Autre, et c’est tout l’intérêt du voyage, et son élément d’apprentissage principal.

Afin de lier ces deux enseignements avec ce qu’il apprend lors de ce voyage, il vous propose, pour accompagner sa dernière vidéo sur l’Inde, un texte fantastique, à sa manière.

 

Tandis que je me promenais dans la rue, la faim s’éveilla en moi. Je m’arrêtai devant un restaurant pour calmer mon appétit. J’entrai, le menu au nez, et vis :

Glotte de pieuvre au sang de taureau

Steak de schtopex

Petits pois a la mandragore

Doigts de Shiva au jus de betterave

Jus de cheveux

Je levai la tête, l’air soupçonneux. Tous me regardaient. Mais ce n’était pas des humains comme vous et moi, mais bien des personnages fantastiques ! Tout ce qui n’est pas humain était présent : aux cuisines, Ganesh et Shiva avec leurs multiples bras, Spiderman au service avec Pikachu et Shrek. Et les clients étaient des poissons avec des bras d’humains et des pattes de dromadaires !

« Euh … Bon … Bonjour », fis-je.

« B… Bonjour, vous souhaitez consommer ? Ou prendre le prochain métro pour Jupiter ?

— Euh … Déjeuner, peut-être, c’est possible ?

— Mais bien sûr, tout est possible. Sur place ou sur Jupiter ?

— Comment ca, sur Jupiter ?

— L’express Saturne-Jupiter qui part d’ici même est prévu dans 3 minutes à la table derrière vous. »

Je me retournai, inquiet, mais je ne vis que deux poissons en train de croquer un steak grillé à point. Le serveur m’interpella :

 » Et bien, décidez-vous, mon étran… jeune ami !

— Je vais prendre la même chose qu’eux, ça a l’air bon.

— Ok, une côte de dragon grillée. Avec ou sans écailles ? Quelle sauce ?

— Euh… Vous le trouvez où votre dragon, dans la rue » ironisé-je. « En train de faire du shopping, peut-être ? »

Je souriais d’un air narquois.

« Ben oui, la chasse, comme vous le savez, est ouverte de 7h a 8h, tous les matins.

— …

— Ok, on dit sans écaille, avec une sauce à la laine de poule saignante, tout le monde l’aime, celle-là. »

Je songeai à quitter ce lieu trop étrange en me persuadant que tout ceci était un mauvais rêve. Je fis demi-tour …

« Ben, elle est où, la porte ?

— Porte ? De quoi vous parlez ? Bon, vous la voulez, cette côte ? »

Je me souvins avoir vu cette porte. Sinon, comment serais-je entré ? Mais où diable était-elle passée ? Paniqué, je partis en courant tout droit, sans réfléchir, et me trouvai soudain dans la rue. Aucune trace de la porte ni du restaurant. Je rentrai chez moi, toujours affamé, et décidai de manger des crêpes jambon-fromage, comme d’habitude.

Le soir même, je rêvai de cette même scène et eus l’impression d’y être encore une fois, pour de vrai.

Alors, rêve ou réalité ?

7 commentaires sur “Le Fantastique en Inde

  1. Que c’est beau de voir tout ça comme si on y était !!! Merci pour ces images partagées. Je me demande encore à quoi sert ce filet suspendu: il attend les pêcheurs?
    Quant au texte : extraordinaire ! Je découvre que mon neveu est un véritable petit écrivain… Ce tour du monde est décidément une expérience qui développe le potentiel individuel.
    Je vous embrasse en attendant impatiemment la suite de vos aventures et développements…

    Aimé par 1 personne

  2. Waouhhhh, je n’avais pas envie que ton histoire s’arrête, tu m’as transportée dans un autre monde. Tu as une très belle plume, on voit que tu aimes lire et écrire ! Je te félicite mon petit ami ! Quant aux images elles sont splendides comme à chaque fois. Merci de nous faire partager tous ces moments, comme ça il y a un petit bout de vous chez nous !

    Aimé par 1 personne

  3. Ho le Poète ! Bravo pour le texte et la vidéo. Un bout de voyage. Ce repas fantastique évoque les souvenirs-rêves de Corto Maltese, de Joseph Conrad, Jules Verne …
    Et si tu continues à filmer tous ces oiseaux, mon coeur d’ornithologue va me faire prendre un billet d’avion !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s