Merveilleux Kerala

Des fois, il suffit d’un souffle d’air dans les feuilles, d’un son de cloche dans un temple, d’une conversation derrière un mur, de la tâche pétillante d’une fleur écarlate au milieu de tout ce vert, d’une ride sur l’eau, d’un éclair bleu électrique le temps d’un battement d’ailes.

Des fois il suffit d’un hamac tendu entre deux palmiers, d’un banc au bord de l’eau, d’une pierre sur un chemin, d’une chaise dans un café sur une terrasse.

Des fois il suffit d’un petit rien pour que tout soit parfait, il suffit d’un instant idéal qui nous fait le bonheur de s’étirer sans trop se faire prier, et tout participe à l’harmonie du monde : l’oiseau qui pêche, le rapace en pause en haut d’un palmier, l’homme qui dort sur le banc. Surtout, ne rien laisser de soi, que la marque d’un pied nu sur le sable, bien vite effacé. Reculer et laisser la place.

 

Faune 

 

Flore

 

Les gens

20190223144150

 

De ci de là

 

6 commentaires sur “Merveilleux Kerala

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s