Cappadoce (Turquie), parasitisme et/ou symbiose

 

 

 

 

Comme vous avez pu le voir sur la vidéo de Teodros, nous avons trouvé beaucoup d’arbres plein de gui à Göreme en Cappadoce. Et puis on s’est émerveillé devant les tombeaux romains dans les cheminées de tuf, et aussi devant les habitats chrétiens troglodytes.

En même temps, Teodros étudiait le parasitisme et la symbiose en SVT (Sciences et Vie de la Terre, programme de 5ème).

Je n’ai pas pu ne pas faire le lien avec ce que l’on expérimentait. J’ai évidemment plus de questions, de pistes de réflexion que d’avis tranchés.  Je les livre un peu comme ça vient, je vous laisse faire le tri et commenter !

Bon alors, on commence par le commencement : les définitions. Le parasitisme est une relation entre êtres vivants dans laquelle un des deux se nourrit et se développe au détriment de l’autre. La symbiose au contraire est une relation entre deux êtres vivants dans laquelle chacun se nourrit et se développe davantage grâce à l’autre qu’il n’aurait pu le faire seul. Si j’ai bien compris les leçons de SVT de Teodros… En tout cas, si ce n’est pas vraiment ça, je reste quand même là-dessus, parce qu’elles me plaisent comme ça, ces définitions.

Et on en vient au cœur de mes réflexions, circonscrites à nos expériences cappadociennes :

Les communautés chrétiennes troglodytes (1ère décennie après J.C.) se sont installées où elles pouvaient, où on les laissait s’installer, et se sont donc retranchées dans des endroits peu accessibles, dans des gorges, des collines escarpées ; elles se sont regroupées dans des cités souterraines, lorsqu’elles se sentaient davantage menacées; elles ont fait leur nid au milieu des cheminées de tuf laissées par les volcans, au même endroit et dans des conditions très similaires à celles que les romains choisissaient pour enterrer leurs morts. Aujourd’hui, dans une ville comme Göreme, on croise des gens qui habitent dans des maisons construites en partie sur les restes de ces habitations ou de ces tombes, et non seulement elles y vivent, mais elles en tirent leur revenu puisque bon nombre ont ouvert un gîte, une chambre d’hôtes, une pension, voire un hôtel. S’installer sur les restes de ceux qui, vivants ou morts, ont choisi ces lieux bien spécifiques pour se rapprocher du Ciel ou s’adonner en paix à leur spiritualité, adorer leur Dieu comme ils l’entendaient, n’est-ce pas un bel exemple de symbiose trans-générationnelle ? Alors, oui, c’est ça l’Histoire, la gestion du territoire, mais j’aime l’idée de se nourrir à distance des générations précédentes et des contraintes géographiques, géologiques et politiques qui les ont poussé à se ré-inventer sous terre ou dans des grottes.

Aujourd’hui, ce sont les touristes, qui permettent la valorisation économique de cette région. Ce sont aussi les touristes qui détériorent et mettent en danger ce patrimoine … qui n’aurait pas été protégé par l’UNESCO sans eux.

Alors, le touriste, parasite et/ou symbiote ? Difficile de trancher, surtout quand on décide de faire le tour du monde, ce qui implique obligatoirement une ou plusieurs formes de tourisme.

Je laisse donc le débat ouvert. A vous de jouer.

6 commentaires sur “Cappadoce (Turquie), parasitisme et/ou symbiose

  1. 1èrement, je viens de lire le texte. Pour les définitions je n’ai pas consulter le dictionnaire mais c’est en tout cas l’idée qu’on a de ces 2 mots.
    Pour la symbiose transgénérationnelle, elle existe chez chacun de nous même si ça ne se voit pas physiquement ou matériellement…
    Bisous, maintenant je vais regarder de près les photos et vidéo; à tout à l’heure pour un prochain commentaire HIHI

    Aimé par 1 personne

  2. Me voilà de retour après avoir tout regardé: MARVELOUS ! C’est comme ça qu’on dit en anglais?
    Ces maisons dans la roche, on laisse aller notre imagination sur le mode de vie au temps de leur construction…
    Le travail pour l’adoration du Dieu: incroyable !
    Et ce petit muret en point d’interrogation: trop drole !
    Sur ces images paradisiaques je vous embrasse très FORT.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s