Agistri hors saison

 

 

 

image

image

Elle est au large d’Aegina, elle est plus petite encore, elle est elle aussi en bleu et blanc, avec la même tâche de la pinède, vert foncé, en plein milieu.

Elle aussi est hors saison, encore plus qu’Aegina: tous les logements touristiques de bord de mer sont abandonnés, les piscines vidées, les volets clos. Les restaurants fermés, les cafés aussi. Les chats errent, quelques chiens aussi. Il n’y a qu’une chose qui soit aussi vivante qu’en saison, c’est la mer, la mer apaisée de cette solitude, qui peut prendre ses aises, lécher le rivage autant qu’elle veut, laisser coquettement les quelques nuages et la lumière jouer avec ses tons verts et bleus, argentés quelques fois, étaler son gros dos rond au soleil d’hiver, nous donner, enfin, envie de s’y prélasser. Mais elle est en vacances elle, en vacances de nous tous qui en abusons en été, alors on la contemple de loin, on la touche doucement tout au bord, pas plus.

Il nous reste à profiter de la plage et des ses trésors:  des montagnes de varech séché qui s’enfonce mollement sous nos pas, des bouteilles vides qui ont perdu (ou livré ?) leur message, des choses hétéroclites rejetées par la mer: tongs orphelines, bouts de bois polis, morceaux brisés de choses indéterminées. Et tout plein de galets ronds et polis, de coquillages; ça donne envie de les ramasser, de les toucher, de les sentir, de goûter leur pointe de sel du bout de la langue, de les garder un moment dans le creux de la main avant de les rendre à la plage. Mais pas tous …

Alors on a eu envie de reprendre nos habitudes d’art éphémère, on a construit des cairns et on a mis en scène les coquillages.

A l’heure où j’écris, tout a disparu excepté ici. Et c’est bien comme ça.

 

 

2 commentaires sur “Agistri hors saison

    1. Le rivage, ou plutôt le littoral, ai-je lu un jour dans un magazine intelligent, c’est cette frontière mouvante et sans cesse renouvelée entre l’eau et la terre, entre l’ici et l’ailleurs. Ce caractère éphémère, distant et à la fois si proche est particulièrement émouvant, je trouve.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s