Les gros mots

Alors évidemment, on peut faire une bio en 6 mots relativement légère, quelque chose qui reflète l’ambiance, une expérience, une émotion. Un p’tit résumé d’une actualité, un p’tit bout de nous, ici et maintenant:

« Itineraire, billets,  … reste à partir vraiment »

« Odeur de peau, odeur d’amour »

« Une plage, deux mojitos, trois amoureux »

Et puis on peut aussi écrire quelque chose de plus grand, une histoire entière, qui résumerait une vie, comme l’a fait de façon bouleversante Hemingway, qui, se prêtant à l’exercice, a écrit ces 6 mots que je trouve extraordinaires, pleins de pleins d’histoires fantastiques:

« For sale: baby shoes, never worn » (« A vendre: chaussures pour bébé, jamais portées »)

Chaque fois que je les lis, ça me donne des frissons; ça me donne aussi envie d’écrire l’histoire de la personne qui a posté cette annonce, et aussi celle de la personne qui la lit, et aussi celle de la personne qui achète les chaussures. Et aussi celle du bébé qui ne les a jamais portées, et de celui qui les portera.

Bon, vous allez me dire qu’il faut du talent pour faire aussi bien …  et que l’anglais se prête particulièrement bien à l’exercice, les possibilités d’ellipses et de néologismes étant plus nombreuses qu’en français. C’est pas faux …. et si on arrêtait de se cacher derrière de (bonnes ?) excuses ? Et si on disait que nous aussi, on en a, du talent ? Et si on ne se laissait pas écraser par le talent des autres, mais qu’on s’en inspire, qu’on s’en serve comme d’un tremplin ?

Allez, zou, on se lance, on saute, on n’a peur de rien, et surtout pas du ridicule, il paraît qu’il ne tue pas… d’ailleurs j’ai des preuves: étant donné le nombre de fois où je l’ai été (ridicule), je devrais n’être plus qu’un petit tas de cendres fumantes depuis longtemps … ;-). Or, je me porte à merveille !!

Mes essais:

« Oh non, il a ses yeux ! »

« Encore une, et puis j’arrête »

« De l’eau, de l’eau … »

« C’est quand, déjà, demain, dis ? »

Teodros propose: « Ah j’en ai trop marre ! »

Essayez-vous y aussi, ici ou à l’ombre de votre pudeur.

Quant à moi, pas pudique pour un sou (c’est bien connu !), j’écrirai une des histoires longues qui vont avec une des ces 4 propositions et le soumettrai à vos impressions. OK ?

Allez, à plus les loulous.

3 commentaires sur “Les gros mots

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s